Comment aider nos animaux à bien vieillir ?

aider-nos-animaux-à-bien-vieillir

Comme les humains, nos compagnons connaissent des changements physiques, mais aussi comportementaux en vieillissant. Un animal qui vieillit n’est pas forcément un animal en mauvaise santé, mais certaines évolutions dans son attitude sont à prendre en compte.
Repérer les signes et savoir quels gestes adopter pour bien les accompagner permet à nos animaux d’être sereins et facilitera leur vie de séniors.

La vieillesse chez les animaux de compagnie

A quel âge les chats et chiens deviennent-ils séniors ?

Selon les races, nos animaux de vieillissent pas tous au même âge et ne développent pas tous les mêmes pathologies générales.

Habituellement, on considère qu’un chat entre dans sa période âgée à partir de 11 ou 12 ans.

Chez le chien, on distingue :

  • les petits chiens de – de 15KG, pour qui la période commence à partir de 10 ans
  • les chiens de gabarit moyen, de 15 à 40KG, à partir de 9 ans
  • les gros chiens de + de 40KG, à partir de 7 ans

Si les chats et petits chiens peuvent vivre jusqu’à une vingtaine d’année (équivalent à près de 100 ans d’âge humain !), les chiens de plus gros gabarits dépassent rarement une quinzaine d’années.

C’est donc à ces âges, considérés comme étant les seuils de sénescence, qu’il est conseillé d’effectuer un bilan de santé complet auprès de votre vétérinaire.

Quels sont les 1ers signes de l’âge ?

On peut lister plusieurs principaux signes de vieillesse chez les chats et chiens : ceux qui concernent la motricité (moins de dynamisme, raideurs articulaires, difficultés à se lever, à prendre les escaliers…), ceux liés au cerveau et au caractère (propreté, sommeil, humeur, appétit, désorientation…) et les signes tout aussi courants concernant les sens (opacité des yeux ou dilatation permanente des pupilles, perte d’ouïe…).

Le processus de vieillissement est évolutif, c’est pourquoi il est facile d’adopter au fur et à mesure des actions permettant de rendre à nos compagnons la vie plus facile pour bien vivre cette période.

Que faire pour les accompagner sereinement dans la vieillesse ?

Après avoir reconnu les 1ers signes de l’âge, il n’est pas compliqué d’adapter son cadre de vie, l’alimentation et les soins pour accompagner nos chats et chiens vers leurs vieux jours.

Aménager son intérieur

En vieillissant, nos animaux ont tendance à rechercher davantage le calme et le confort, en s’isolant des plus grandes sources d’agitation. En cas de douleurs physiques, il est possible d’opter pour des paniers de plus grande taille, d’augmenter le nombre de coussins ou couvertures, etc.

Si pour accéder à sa litière, votre chat doit utiliser des escaliers et qu’il commence à devenir hésitant ou tâtonnant, n’hésitez pas à ajouter une litière supplémentaire facilement accessible. Cela anticipera les accidents et les problèmes de propreté.

Également, si les gamelles sont habituellement placées en hauteur (sur un arbre à chats, par exemple), elles peuvent devenir plus difficiles d’accès et il vaudra mieux les changer de place.

Adapter l’alimentation des animaux séniors

De nombreuses marques proposent de l’alimentation spécialement pour les animaux séniors, en particulier pour prévenir les problèmes de reins ou de surpoids. Les chats et chiens étant moins actifs, leurs besoins nutritionnels évoluent et il est parfois préférable de fractionner la dose de nourriture, afin d’aider l’organisme affaibli et le métabolisme ralenti à mieux digérer et assimiler.

Des soins adaptés pour la vieillesse

Les compléments naturels, la phytothérapie peuvent entretenir les articulations, limiter la propagation de la cécité, booster le système immunitaire. L’ostéopathie pour animaux peut également soulager certaines pathologies et douleurs.

Pour les chats, des douleurs articulaires peuvent avoir un impact sur la propreté, s’ils ne peuvent plus faire une toilette complète. Dans ce cas, un brossage régulier permettra de pallier ce manque.

Une présence plus régulière est également rassurante pour tous nos animaux vieillissant. Si vous devez vous absenter, pensez à profitez des services de garde pour animaux adaptés, leur offrant davantage d’attention et de soins.

Les promenades pour les chiens sont tout aussi importantes en période de vieillesse, mais peuvent être raccourcies, selon l’état de forme et l’énergie observés.

Enfin, des visites de contrôle plus régulières chez le vétérinaires sont préconisées, afin de dépister certaines pathologies en amont (grâce aux prises de sang, analyses d’urine, examens cardiaques…) ou de mettre en place une médication régulière.

Et n’oublions pas que nos animaux ont des ressources, qu’ils s’adaptent et qu’il ne suffit que d’un peu d’aide de notre part pour que cette période se passe en toute sérénité.

(photo by My Charles Deluvio on Unsplash)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*