Départ en vacances ou absence : comment préparer votre animal de compagnie ?

préparer-vacances-animaux

Vous prévoyez de vous absenter ou de partir quelques jours, mais n’avez pas la possibilité d’emmener votre animal de compagnie avec vous ? Chaque animal réagira différent à l’absence de son-sa maître-sse et, même en cas de caractère indépendant, notre départ peut représenter un bouleversement. Voyons quelques conseils pour préparer sereinement ce moment.

Les signes d’une anxiété de séparation chez l’animal

Si les chiens semblent plus impactés par le stress lié à la séparation, d’autres animaux peuvent également ressentir de l’anxiété en cas d’absence prolongée. Aboiement ou miaulement intempestifs, destruction, marquage urinaire, léchages compulsifs, griffade, etc. sont autant de comportement remarquables traduisant l’angoisse de notre compagnon.

Nous le savons, les animaux ont une sensibilité et une capacité à ressentir les bouleversements parfois très développées. Vous avez peut-être déjà observé un changement de comportement de votre animal de compagnie lors d’un évènement climatique inhabituel ou, plus simplement, avant une visite chez le vétérinaire ?
Notre départ, les modifications dans notre intérieur, les sacs ou valises en cours ou notre agitation sont autant d’éléments qui alertent notre animal et lui font comprendre que des modifications de son environnement quotidien sont en cours.

Si les chats sont souvent présentés comme des animaux indépendants, qui aiment être seuls, leur comportement peut en fait varier selon de nombreux facteurs : éducation, sevrage social, sociabilisation, âge, race, etc. Un chat peut donc aussi être sujet à une anxiété de séparation en cas de bouleversement (déménagement, travaux, absence d’un membre de la famille…).

Limiter le stress avant le départ

Pour éviter le développement d’un sentiment d’abandon et éviter un maximum le stress du départ, l’idéal est de modifier le moins possible le territoire de notre animal de compagnie : ne pas changer son panier, déplacer ses jouets ou sa gamelle, réaménager ses pièces de vie. Plus l’environnement restera familier, moins les plus sensibles de nos compagnons seront impactés par notre absence.

Il est également conseillé de garder un comportement le plus naturel possible les jours précédents le départ.

Enfin, pour nos compagnons les plus stressés, il existe des sprays apaisants ou à phéromones. Il est préférable de privilégier les produits naturels pour animaux et, au moindre doute, de demander conseil à un vétérinaire.

Choisir un mode de garde adapté

Les chats étant des animaux casaniers et territoriaux, il est préférable d’opter pour un mode de garde à domicile, surtout si le félin n’a pas été habitué à changer d’environnement. Prévoir le passage d’un pet-sitter à heure fixe, soit uniquement pour le nourrir et effectuer les nettoyages de base, soit plus longtemps, pour lui offrir un peu de compagnie, d’affection et de temps de jeux, est une solution.
Les chats les plus sociaux et les moins stressés peuvent quant à eux être déposés en pension, chez un pet-sitter, ou chez un proche.

Pour les chiens, selon l’attention dont a besoin l’animal, il également possible de choisir entre la visite à domicile, la pension ou la garde chez un pet-sitter. Un dog-sitter peut également proposer des services de promenade canine à heures régulières.

Pour nos autres compagnons, rongeurs, oiseaux, poissons, NAC ou même, animaux de la ferme, tout dépend s’ils peuvent être déplacés facilement (cage, aquarium, vivarium…). Si ce n’est pas le cas, la visite à domicile d’un pet-sitter est une solution simple et pratique.

(Photo by Marko Blazevic on Unsplash)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*